Étiquettes

, , ,

Dans mon placard… ou plutôt, sur mon plan de travail, je range un filtre à eau. Pour ma santé, mon porte-monnaie, et pour être indépendante en cas de coup dur.

Nous nous soucions davantage de la qualité de notre alimentation que de l’eau que nous buvons. Pourtant, l’eau est plus indispensable  à notre survie que la nourriture. Nous savons qu’elle est « propre à la consommation » à la sortie de notre robinet : c’est à dire qu’elle ne va pas nous rendre malade sur le moment, quand nous la buvons. Par contre elle est traitée, et polluée par des substances chimiques que les traitements n’éliminent pas, et elle peut nous rendre malade à long terme.

J’ai essayé beaucoup de systèmes de filtration, j’ai consommé de l’eau en bouteille, mais rien ne m’a vraiment satisfaite.

La plupart de filtres sont peu efficaces. Le filtre Brita  est une première approche. Testé par Que choisir, il s’est montré quasi inutile.  Un autre reproche que je peux faire aux filtres, c’est le prix de leurs cartouches à renouveler bien trop souvent. Le système de filtration à osmose inverse, qui lui a fait ses preuves au niveau filtration pure, n’est pas sans défauts au niveau de la qualité finale de l’eau. C’est un système qui consomme beaucoup d’eau et dont l’installation est coûteuse.

Les bouteilles d’eau nous donnent bonne conscience. Mais si on tient compte : de leur prix ; de leur plastique dont certains composés migrent dans l’eau que nous buvons et  dans celle de nos océans ; du fait qu’on ne sait souvent pas grand chose sur les sources, sur la façon dont l’eau est traitée avant ou après la mise en bouteille et la façon dont elle est conservée ; de leur poids pleines, de la manutention et des transports ; de la pollution une fois vide, des montagnes de déchets que cela représente…  le bon sens ne peut que nous porter vers d’autres choix.

J’ai fini par trouver un système qui a fait ses preuves sur le terrain (pays sans eau potable). Il est simple à mettre en place. Petit investissement au départ. Mais ensuite les filtres durent des années. Il sert à la maison pour filtrer l’eau du robinet et en déplacement. En cas de coup dur, il filtrera l’eau du robinet si elle coule encore, ou l’eau de nos rivières. Il s’agit du filtre Berkey. J’ai donc installé ce filtre dans ma cuisine.
https://amzn.to/2KONNuS
https://amzn.to/2KLypPE
https://amzn.to/2jN5M8y

C’est un moyen de ne plus se laisser empoisonner par l’eau du robinet, tout en l’utilisant (elle a l’avantage d’arriver jusqu’à nous, de ne pas coûter cher) ; de ne plus payer une fortune pour de l’eau en bouteille que nous devons charrier et recycler ; de ne pas se ruiner en cartouches. Et d’avoir l’assurance d’un système qui a fait ses preuves -ce n’est pas un gadget. C’est aussi un gage d’indépendance. Je ne suis plus dépendante des grandes surfaces. Ni même de l’eau de mon robinet… si problème.

Je parlerai dans un autre article de filtres plus adaptés au déplacement en terre hostile.

Je parlerai aussi de la façon de dynamiser l’eau une fois sortie du filtre.

© Viktoria, La révolution des placards 2018

Publicités