Étiquettes

, , , , , ,

L’huile de ricin  est appelée encore Palma Christi (paume du Christ) !  C’est Edgard Cayce, célèbre guérisseur du début du 20e S,  qui  a fait connaitre  cette huile du grand public.

L’huile de ricin a une place spécifique dans mon placard et fait partie des huiles indispensables.

https://amzn.to/2uIL8w2
ou
https://amzn.to/2uS5m5W

Dans mon placard beauté :

Je l’utilise pour :

  • pousse ou repousse, hydratation et  beauté des cheveux et phanères :

–  En masque capillaire : cette huile, un peu épaisse,  doit être réchauffée légèrement (au bain marie par exemple, à peine assez pour la fluidifier ; ou envelopper le crâne avec un linge réchauffé). Masser le cuir chevelu avant de laisser reposer quelques heures ou une nuit. Faire 1 ou 2 shampoing ensuite. C’est gras. Mais c’est efficace.

–  Pour les ongles, sourcils, cils : application et léger massage pour faire pénétrer, en soin quotidien.

  • beauté de la peau : hydratante, booste le collagène.
  • beauté des pieds : fait disparaitre la corne, les cors et adoucit la peau : en massage quotidien
  • tâches de vieillesse (en application quotidienne)
  • réduit les cernes : le soir, application délicate sur le contour des yeux d e quelques gouttes
  • verrues : ca marche si on est patient. Bien faire pénétrer l’huile sur les verrues : les verrues tombent un jour après avoir un peu gonflé puis s’être desséchées. Matin et soir si possible. Au long cours. Parfois quelques semaines. Partent en douceur.
  • Grains de beauté : ils palissent, perdent en volume… et peuvent disparaitre.

Pour plus de rapidité, pour  verrue : je mélange à du bicarbonate de soude. Mettre un pansement la nuit et  laver à l’eau le matin. Tous les soirs jusqu’au résultat.

  • aide à la cicatrisation.

Dans ma pharmacie : c’est un remède universel : elle sert « pour tout »

  • en application :

petites plaie et brûlures, eczéma, toutes les desquamations, l’herpès…

  • en cataplasme :

Quelque soit le désordre je pense à l’huile de ricin : d’ordre intestinaux, rénaux, pulmonaires, toutes douleurs chroniques, mécaniques, contusions, arthrite…  Un bobo, et je teste.

Sur un morceau de coton de la taille de la zone à traiter, mettre l’huile tiédie  au bain marie, et recouvrir d’un linge en coton. Le cataplasme est maintenu de diverses façons, suivant la zone de l’application (commencer par ½ heure et augmenter le temps au fil des applications,  1 H ½ maximum.  Plus ne sert à rien.)

  • Selon Edgar Cayce, cette huile est efficace pour nombre de maux : pour ce qui est des détails se référer à ses ouvrages et sites qui lui sont consacré. Ils donnent toutes les indications nécessaires et détaillées.

Je ne donne ici qu’un aperçu des possibilités qu’offre ma bouteille d’huile, du fond de mon placard. Je vous livre mon expérience. Je ne suis pas là pour vous conseiller en matière de santé. Voyez votre thérapeute, comme on dit.

© Viktoria, La révolution des placards, 2018

Publicités